En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Actualités

SOUND PAINTING en 5e

Par admin2 stjosephherbignac, publié le mardi 27 février 2018 18:01 - Mis à jour le mardi 27 février 2018 18:01
anne laure pigache.jpg
Anne-Laure Pigache ... Une artiste à la rencontre des élèves de 5e du collège Saint-Joseph 

Mardi 6 février

Invitée à Herbignac par l’espace culturel dans le cadre de son exposition sur la poésie sonore, la vocaliste Anne-Laure Pigache a passé une journée en compagnie de 2 classes de 5e (Corail et Emeraude) du collège Saint-Joseph. Les deux classes, avec leur professeur de français, sont d’abord venu à l’espace culturel découvrir l’installation sonore Paroles d’ici et d’ailleurs présentée en novembre par Les ateliers de Mélanie. Cette séance d’écoute leur a inspiré des textes qui ont nourri leur rencontre avec Anne-Laure Pigache.


Ateliers du mardi matin
Initiation au sound painting 
Inventé par le musicien Walter Thompson, le sound painting est un langage gestuel de création artistique. Plus de 1200 signes permettent à un chef d’orchestre de sculpter la matière sonore d’un chœur qui dit textes ou sons. 
Anne-Laure Pigache a initié les élèves à ce langage, en abordant une vingtaine de signes permettant déjà des compositions à partir des textes écrits en classe.

« L'atelier de sound painting était super cool et amusant car nous avons appris un « langage » sous forme de signes et nous avons bien rigolé. » Eve 

« Nous avons bien aimé l'atelier car nous avons appris à parler autrement et à nous comprendre grâce à différents signes. C'était un très bon moment ! » Ophélie et Lucie 

Un prolongement de ce travail avec le professeur a permis la réalisation d’un dictionnaire du sound painting.


Spectacle du mardi après-midi 
Dyslexie 
Performance de trituration vocale 
Dans Dyslexie, Anne-Laure Pigache est seule en scène, elle détourne et triture vocalement des textes dont elle est l’auteure et des articles de journaux (petites annonces, extrait de TGV magazine, exercices de dactylographie…). Cette littérature quotidienne subit ici un traitement assez radical : elle fait éclater les conventions linguistiques et l’ordre du langage, elle déstructure l’énonciation faisant ainsi émerger de nouveaux sens. 
« Anne-Laure Pigache nous a fait découvrir des sons qu'elle produisait avec son corps. J'ai apprécié car elle mettait de la fantaisie dans ce qu'elle faisait. »

 

Anne-Laure Pigache, une artiste qui joue avec sa voix 
« Œuvrant dans le champ de la poésie sonore, à la croisée du théâtre et de la musique expérimentale, je m’intéresse particulièrement à l’état d’improvisation et à la qualité de présence que cela donne aux performeurs. Vocaliste, je suis régulièrement invitée pour des concerts de musique improvisées et de créations radiophoniques. Depuis 2010, j’explore plus particulièrement la musicalité du langage? Je m’intéresse à la parole quotidienne pour en faire émerger une musique et une poétique. Observant la forme du langage comme lieu d’inter-relation entre l’intime et le social, le langage comme lieu de singularité et d’identité, je crée des fromes artistiques à partir de ce matériau commun. Je considère le langage comme évènement sonore et m’intéresse aux typologies du parlé et à leur potentiel choral et musical. » 
Extrait du site www.annelaurepigache.fr/biographie      www.annelaurepigache.fr/biographie

Pièces jointes
Aucune pièce jointe